Qui sommes nous ?

L’Association Sel’Apt du pays d’Apt (84400) et des villages avoisinants

SEL : Système d’Echange Local : une association locale de personnes qui mettent des biens, des services et des savoirs, au service les un-e-s des autres. Les échanges sont mesurés dans une unité d’échange, le grain de sel, choisi par les adhérent-e-s du SEL’APT.


Quelques grandes idées du SEL

Dans le SEL (Système d’Echange Local) on propose ce que l’on sait,   et/ou ce qu’on aime faire. C’est du troc élargi et du troc différé (on peut « échanger » une heure de jardinage à quelqu’un sans pour autant lui « échanger » une heure en contrepartie et inversement).

Tout le monde peut participer

Tout le monde peut échanger dans le SEL, qu’elle-il soit riche ou pauvre en euros.
Les échanges sont l’occasion de rencontres entre adhérent-e-s.
Le SEL est aussi l’occasion de discussions, de réflexions et de prises de conscience sur l’économique et la monnaie

Comment ?

C’est tout simple !  
Je suis membre de l’association SEL’APT,  je peux échanger des biens ou des services avec les autres membres par notre site www.blog.selapt.fr  rubrique offres et demandes. Je repère un service (ou un bien) dont j’ai besoin, je téléphone à l’adhérent et je me mets d’accord sur la date et la valeur de l’échange. Voilà c’est tout. Je rendrai un autre service à un autre membre de l’association.

Pourquoi ?

Solitude ou manque de moyens financiers, le SEL permet de sortir de l’isolement en favorisant des échanges conviviaux basés sur la reconnaissance du savoir-faire de chacun.   Je peux obtenir des biens et des services sans qu’il soit question d’argent. Ce système permet de valoriser des savoirs et des compétences qui ne sont pas reconnus dans le système traditionnel.

Exemple :

1) Le SEL édite un catalogue des offres et des demandes des adhérent-e-s

2) Les adhérent-e-s concluent l’échange par téléphone ou lors d’une rencontre. Par exemple, Patrick demande à Martine lors d’une réunion du SEL : « C’est bien toi qui propose d’apprendre à poser une étagère ? ». Elle se met d’accord sur les conditions de l’échange « 60 grains de sel, ça te convient ? »
« Oui, il n’y aura ainsi pas de problème entre nous ».

2) Les adhérent-e-s concluent l’échange par téléphone ou lors d’une rencontre. Par exemple, Patrick demande à Martine lors d’une réunion du SEL : « C’est bien toi qui propose d’apprendre à poser une étagère ? ». Elle se met d’accord sur les conditions de l’échange « 60 grains de sel, ça te convient ? »
« Oui, il n’y aura ainsi pas de problème entre nous ».

3) Et c’est alors que l’échange a lieu…

4) L’échange est mesuré grâce à l’unité d’échange du SEL.
Martine : « Maintenant tu sais poser une étagère ! »
Patrick en échange donnera à Martine 60 grains de sel.

5) 60 grains de sel = 1 heure donc Martine est créditée dans notre banque de données de 60 grains de sel supplémentaires !! Le solde de leur compte sera publié avec la liste des adhérents comme ceux de tout-e-s les adhérent-e-s lors d’une prochaine réunion.